Burkina Faso : Djibril Bassolé victime d’une crise cardiaque

Publié le 01/03/2017 à 11:21

L’ex-ministre des affaires étrangères Djibril Bassolé a été admis lundi 27 février 2017 à la Polyclinique internationale de Ouagadougou. Il a été victime d’une crise cardiaque déclenchée à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA).

crédit photo : rfi

Le 23 janvier 2017, Djibril Bassolé avait été conduit à l’hôpital pour le même mal. Début février, il devait se rendre chez le cardiologue, mais la permission lui a été refusée par la hiérarchie militaire. Son état de santé s’est alors dégradé avec cette nouvelle crise.

Vu l’urgence de la situation, les proches de l’ex ministre réclament sa libération conditionnelle afin qu’il puisse se traiter convenablement. « Vu la gravité de ses problèmes cardiaques, la question est désormais très simple : soit la justice militaire lui permet d’aller se soigner correctement à l’étranger, soit elle prend le risque de le tuer. » a affirmé Me Varaut, l’avocat français de Djibril Bassolé.

Cependant la justice de Ouagadougou n’a pas confiance et refuse de prendre le risque de le voir prendre la fuite comme Blaise Compaoré. M. Bassolé est suspecté de soutien à la tentative de coup d’État en septembre 2015 et inculpé dans l’attentat à la sûreté de l’État.

Stéphanie Kouassi avec Jeune Afrique

Comments

comments