Burkina Faso : des sites gouvernementaux piratés

Publié le 24/05/2017 à 16:12

« Nous avons pris le contrôle de votre site » est le message qui s’affichait sur les 11 sites internet piratés en fin de semaine dernière au Burkina Faso. Les services de sécurité informatique gouvernementaux ont finalement pu récupérer les sites.

crédit photo : Europe 1

Les hackers ont visés entre autres les sites de la douane, du ministère des Mines, et du ministère de l’Agriculture. L’Agence Nationale de la Promotion des TIC (ANP TIC) a indiqué que les attaques ont été perpétrées à partir du Brésil, de la Russie et de l’Irlande mais que le problème est résolu.

Younoussa Sanfo, un expert de la sécurité informatique met plutôt en cause les hackers Soudanais, Indonésiens et Albanais. Selon lui, les pirates ont exploité les failles liées à la conception des sites web qui datent de 2012 et le pire est à craindre.

« les sites ne sont pas sécurisés. Les infrastructures ne sont pas sécurisées. Si elles ne sont pas sécurisées et que des gamins de 21 ans peuvent aller défigurer un site, il est à craindre que si un jour des hackers plus chevronnés cherchent beaucoup plus sérieux que de défigurer un site, par exemple des informations à caractère confidentiel, qu’ils y arrivent très facilement », a-t’il déploré. L’expert propose une prise en charge plus offensive afin de détecter les signes de vulnérabilité.

Coulibaly Sadjo avec RFI

Comments

comments