Afrique du Sud : Mandisa Maya, première femme présidente de la cour suprême

Publié le 07/03/2017 à 14:37

La juge Mandisa Maya a été nommée ce lundi 6 mars 2017, présidente de la Cour suprême sud-africaine (SCA) par le président Jacob Zuma. Elle remplace le juge Lex Mpati qui a pris sa retraite en 2016. La juge Mandisa Maya est la première femme présidente de la cour suprême de l’Afrique du Sud.

crédit photo: mail & guardian

Selon le communiqué officiel, le Président Jacob Zuma a nommé le juge Mandisa Muriel Lindelwa Maya comme présidente de la Cour suprême d’appel en vertu de l’article 174 (3) de la Constitution de la République d’Afrique du Sud de 1996. En 1987, Mandisa Maya a commencé sa carrière comme substitut du procureur à Mthatha. Elle est ensuite devenue interprète, procureur, conseillère juridique de l’État, professeur de droit et avocate pratiquante.

La première présidente de la cour suprême a également été juge intérimaire de la Haute Cour du Cap et de la Haute Cour de Mthatha en 1999. Elle a travaillé à la Cour suprême de Namibie et à la Cour d’appel du Lesotho. En 2000, Mandisa Maya a été nommée juge à temps plein.

Stéphanie Kouassi avec AFRIQUEJET

Comments

comments