Afrique du Sud : Les assassinats de femmes se multiplient

Publié le 19/05/2017 à 15:01

Karabo Mokoena, une femme de 22 ans a été tuée et brûlée par son petit ami. Ce dernier a ensuite abandonné le corps dans un parc à Johannesburg. Une cérémonie hommage le 17 mai à Soweto a réuni une centaine de personnes. En Afrique du Sud, une femme meurt chaque 8h de violences conjugales.

crédit photo : rfi

Quatre autres corps de femmes ont été retrouvés le weekend dernier à Soweto. #Menaretrash ou « les hommes sont des ordures » est le hashtag qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. La veille de son assassinat, Karabo Mokoena a pourtant tenté de porter plainte à la police contre son partenaire. Les agents lui ont demandé de régler ses problèmes de couple. Les associations déplorent le manque d’actions des autorités. Sandile Mantsoe, le petit ami âgé de 27 ans a été arrêté. Il a avoué son crime.

La violence domestique envers les femmes et les filles est un phénomène avéré en Afrique du Sud. Et pour cause, le pays affiche les plus hauts taux de viols et de féminicides au monde.

Coulibaly Sadjo avec RFI

Comments

comments