Afrique australe : des chenilles légionnaires attaquent les plantations

Publié le 16/02/2017 à 19:16

La chenille légionnaire d’automne a envahi les champs céréaliers dans toute la région du sud de l’Afrique. Une réunion d’urgence se tient du 14 au 16 Février 2017 au Zimbabwe. 13 pays d’Afrique australe y sont afin de freiner ce fléau.

crédit photo: sunafrik

C’est l’insecte le plus dévastateur que connaît l’Afrique, à ce jour. La chenille légionnaire d’automne dévore prioritairement les aliments de base du continent : maïs, mil, riz et blé. Elle peut détruire plus de 100 espèces différentes, selon le Centre International pour l’Agriculture et les biosciences, une ONG britannique. L’ONG prévient que ces chenilles se propagent rapidement et constituent ‘’ une menace majeure pour le commerce agricole mondial’’.

La Zambie, le Zimbabwe, le Malawi, le Mozambique, la Namibie et l’Afrique du Sud sont les 6 pays déjà touchés par les envahisseurs. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) étudie des solutions pour limiter les dégâts. Au nombre de ces solutions : La création de barrières naturelles pour isoler les zones infestées, l’incinération des cultures infectées ou encore les oiseaux prédateurs de la chenille.

En 2016, l’insecte a été aperçu en Afrique de l’ouest au Nigeria, puis au Togo et au Ghana. La chenille légionnaire d’automne a développé une résistance aux pesticides.

 

Coulibaly Sadjo avec La croix

Comments

comments