Affrontement entre militaires et éléments du CCDO à Bouaké

Publié le 08/01/2018 à 09:44

Des militaires du troisième bataillon militaire d’infanterie de Bouaké et des éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) se sont affrontés dans la nuit du vendredi 5 janvier 2018, entre 1 heure et 3 heures du matin.

Photo d’archives. ©Fratmat.info

Selon des sources proches du dossier, les militaires reprochent aux hommes du CCDO d’être des « espions ». C’est dans le but de les « éloigner » de leur caserne que les échanges de tirs ont eu lieu occasionnant un mort et un blessé.

A la suite de ces évènements, le Ministre de l’intérieur a rassuré : « Il n’y a rien de grave, nous sommes en train de faire le point ».

Cet accrochage entre les hommes en armes intervient après que Hamed Bakayoko, ministre de la défense, ait rassuré Alassane Ouattara, lors de la cérémonie de présentation de vœux, en ces termes : « Il n’y aura pas de mutinerie en 2018 ».

Sandrine Kouadjo

Comments

comments